Les Français, des épargnants pas comme les autres ?

Le sondage mené par la société de gestion BlackRock place la France au rang de « championne de l’épargne » en Europe. Pourquoi les Français épargnent-ils plus que leurs voisins ? Comment épargnent-ils ? Les résultats de l’enquête apportent un éclairage étonnant.

Selon l’étude réalisée par le gestionnaire d’actifs BlackRock auprès de 31.000 personnes, âgées entre 25 et 74 ans, dans 20 pays d’Europe, 87% des Français possèdent de l’épargne. Ils épargnent même beaucoup mais paradoxalement, seuls 33% d’entre eux investissent, dont à peine 4% en actions.

plusieurs tirelires colorées
© Comugnero Silvana – Fotolia.com

Mais que font-il de leurs économies ? Pour les spécialistes du sujet, la réponse n’est pas une surprise : les Français privilégient essentiellement les liquidités et les contrats en euros. Ainsi, l’étude pointe que 74% de l’épargne des Français prend la forme de liquidités et contrats en euros. Pour être précis : 55% en épargne liquide et près de 20% en contrats d’assurance-vie en euros. Pas étonnant que les produits d’épargne préférés, soient les livrets et l’assurance-vie, surtout le Livret A d’ailleurs, suivis par les autres livrets d’épargne réglementée.

Cette attitude pourrait trouver son explication dans l’incertitude qu’ont les Français quant à leur avenir financier et aux décisions d’investissement. Seulement 47% des sondés expriment une confiance dans leurs décisions d’épargne et d’investissement. Un chiffre qui s’explique peut-être par le fait que 22% des particuliers ont recours aux services d’un conseiller professionnel afin de s’occuper de leurs finances. La moitié des sondés avouent même se tourner vers leurs banques pour prendre des décisions d’investissement. Pour en remettre une couche, 54% s’inquiètent du coût de la vie et 44% de la hausse d’impôts ou des changements de politiques fiscales.

Un chiffre surprenant : 69% des Français interrogés associent le concept de risque à l’idée de perdre de l’argent. Avec un tel état d’esprit, difficile de se laisser aller à investir et faire fructifier son patrimoine.

Cette peur du risque tient aussi à cette proportion : les Français sont 60% à déclarer épargner afin de pouvoir faire face aux imprévus de la vie et 44% en vue de la retraite. Pour 40% d’entre eux, la priorité financière est d’épargner. Et pour ceux qui pensent à préparer leur retraite, seuls 32% des sondés disent investir pour obtenir une situation plus confortable à cette échéance. Investir, les Français y semblent toutefois prêts mais avec une extrême prudence et posent des conditions. D’un côté, 31% d’entre eux disent clairement que percevoir « un certain niveau de revenus » les encourageraient à investir. De l’autre, 27% prendraient plus de risque s’ils obtenaient de meilleurs rendements qu’avec leur épargne liquide.

Les Français sont-ils à part ? A regarder ce que font les épargnants des autres pays d’Europe, BlackRock montrent qu’ils épargnent moins mais investissent plus. Prenez la Belgique : 83% détiennent une épargne et 42% investissent. Un peu plus haut en Suède, ils sont 75% à disposer d’une épargne et 61% à investir ! ! Une sacrée différence avec la France. Pourquoi une telle différence ? L’étude pointe des difficultés à être bien informé. Là où 51% des Français se tournent vers leur banque, ailleurs en Europe, ce canal est utilisé par seulement 41% des personnes interrogées, qui préfèrent consulter des sources en ligne et des sites d’information sur internet (38%). Seuls 20% des Français font la démarche de s’informer via internet. A méditer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: