Comment les banques masquent certaines augmentations de tarifs ?

Ce n’est pas un secret, d’années en années, les banques augmentent les tarifs appliqués à leurs produits et services. Certaines d’entre elles utilisent une technique afin de dissimuler un peu ces augmentations.

© alain wacquier – Fotolia.com

Les brochures tarifaires de banque débutent toutes par l’EST (extrait standard des tarifs). Du coup, le focus est mis sur les lignes tarifaires présentes dans cet EST. On y retrouve notamment les frais de tenue de compte, la carte de paiement internationale à débit immédiat ou encore le virement SEPA occasionnel externe dans la zone euro. Ces lignes, qui représentent les opérations les plus fréquentes sont logiquement prises en compte par les comparateurs de tarifs bancaires.

Dès lors, pour une banque, comment faire pour augmenter ses tarifs mais sans que cela ne soit trop visible par les clients, mais également par les comparateurs ? La solution trouvée par certains établissements : ne pas toucher voire baisser les tarifs pris en compte dans les comparateurs. A travers nos études régulières de tarifs, nous en avons fait le constat : les lignes tarifaires de l’EST évoluent très légèrement, alors que de toutes petites lignes, au libellé parfois inventif, augmentent plus franchement.

Afin de cibler ces « bonnes lignes tarifaires », les établissements bancaires ont besoin de savoir précisément ce qui est retenu par les comparateurs. Pour cela, il nous arrive d’être sollicité par des banques traditionnelles afin d’en savoir plus sur nos méthodes de calcul. C’est d’ailleurs parfois assez drôle de fournir quelques précisions et de constater, quelques mois après, des augmentations très ciblées, dont notre comparateur ne tient pas (encore) compte !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: