Banque en ligne : pourquoi j’ai passé le pas

Pour reprendre une publicité bien connue : hier soir, je l’ai fait ! J’ai ouvert un compte courant dans une banque en ligne (celle-là même, d’ailleurs, dont je viens de paraphraser la réclame).

Depuis plusieurs mois déjà, ça me turlupinait. Régulièrement, je faisais le tour des sites internet des acteurs du marché pour comparer leurs conditions et aussi, il faut bien le dire, pour chercher la faille. Je faisais aussi régulièrement le point sur leurs offres promotionnelles : les banques en ligne savent être assez généreuses pour s’attirer de nouveaux clients.

Ce qui m’attirait chez elles : la gratuité, évidemment, le fait de ne plus avoir à payer pour accéder à MON argent. Deux banques en ligne sont allées jusqu’à supprimer récemment les commissions d’intervention de leur tarification, ce qui me semble une démarche salutaire, même si je veille à garder mon compte en position créditrice. La gestion à distance également : il y a bien longtemps que je n’ai pas mis les pieds dans une agence bancaire, gérant l’ensemble de mes comptes à distance. Autant profiter des interfaces web et mobile innovantes et des heures d’ouvertures élargies des banques en ligne.

Mais l’événement déclencheur a finalement été le changement récent de la politique d’octroi de carte bancaire dans la banque que j’ai fini par choisir. Car évidemment, la gratuité des banques en ligne a un prix, comme nous l’avions déjà expliqué sur cBanque. Pour sélectionner leurs clients, elles fixent des critère de revenus ou de domiciliation du salaire.

Ma future nouvelle banque, sans rompre complètement avec ces pratiques, a choisi de le faire en toute transparence. Pour bénéficier d’une carte bancaire gratuite, la promesse de virer chaque mois un minimum de 750 euros sur le compte suffit. Le montant du découvert autorisé, ainsi que les plafonds de retraits hebdomadaires et de paiements mensuels, sont ensuite fixés, par paliers, en fonction du montant viré mensuellement ou du montant de l’épargne déposé dans la banque. Le tout est affiché très clairement, dans un tableau, sur le site internet. Performant, transparent, sans surprises : ce que doit être une banque de détail moderne, de mon point de vue.

Au fait, avez-vous deviné de quelle banque je parle ? Est-ce Boursorama ? Monabanq ? ING Direct ? Cortal Consors ? Ou Fortuneo ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: