Banques : 25 ans, « l’âge où tout fout le camp »

La quasi totalité des banques proposent aux jeunes de moins de 25 ans des offres bancaires à prix réduits. Mais, une fois le « seuil fatidique des 25 ans » atteint, les jeunes constatent l’augmentation des tarifs et la fermeture de leur Livret Jeune s’ils en détiennent un. Que faire dans cette situation ?

© Photographee - Fotolia.com
© Photographee – Fotolia.com

Généralement, les jeunes ouvrent un compte courant dans la banque de leurs parents. Les établissements bancaires, pour fidéliser cette clientèle, proposent des « offres jeunes » à frais réduits. Ainsi, les forfaits destinés aux jeunes de 18 ans à 25 ans comprennent généralement les services essentiels, à savoir une carte bancaire, les frais de tenue de compte, un découvert et des services optionnels aux choix. Ces forfaits « jeunes » affichent des tarifs réduits de 20% à 60% par rapport à l’offre standard dédiée aux autres clients. Avoir moins de 25 ans signifie aussi avoir accès au Livret Jeune, qui bénéficie d’un taux de rémunération,  variable en fonction des banques, mais toujours supérieur ou égal à celui du Livret A.

Une fois les 25 ans atteints, c’est la fin du « chouchoutage » et place aux offres standards plus chères et à la fermeture du Livret Jeune. Que la personne soit étudiante, jeune actif ou bien sans revenus réguliers, une négociation des tarifs avec son conseiller est possible , tout comme essayer d’éviter de souscrire des options qui ne seront pas utilisées. Si la négociation n’aboutit pas, la solution peut être de changer de banque. Avant tout changement, il peut être utile de comparer les tarifs proposés par les différentes banques, afin de se diriger vers les banques les moins chères, le plus difficile restant à définir précisément ses besoins.

Pour les jeunes actifs désirant payer le moins de frais possibles, les banques en ligne peuvent s’avérer un choix judicieux. En effet, elles proposent des frais réduits, avec notamment une carte bancaire gratuite et la gratuité sur de nombreuses opérations. Mais il faut généralement disposer d’un revenu mensuel minimum pour y avoir droit. A noter que le compte courant Monabanq, comprenant une carte bancaire et des frais réduits sur plusieurs services, est accessible à partir de 2 euros par mois, sans conditions de revenus. Ce compte peut donc être ouvert par tout le monde. ING Direct, Boursorama Banque ou encore Hello bank permettent aussi aux jeunes d’ouvrir un compte à condition que l’un des parents soient déjà client dans la banque. On retrouve également Soon, une application mobile avec un compte courant et une carte bancaire à autorisation systématique, qui pratique la tarification d’Axa Banque.

D’autres alternatives existent : les comptes dits « sans banque ». Comme, par exemple, le Compte Nickel, un compte avec une carte bancaire à autorisation systématique, sans conditions de revenus et accessible dans des bureaux de tabacs partenaires, moyennant un coût annuel de 30 50 euros.

Et par quel produit d’épargne remplacer le Livret Jeune ? Pourquoi ne pas contacter son conseiller pour ouvrir un Livret d’épargne populaire (LEP), actuellement rémunéré à 1,25% net. Pour l’ouverture d’un LEP, un jeune doit respecter une condition : ne plus être rattaché au foyer fiscal de ses parents et avoir sa propre déclaration. Dans ce cas, il suffit de ne pas dépasser le plafond légal. En 2016, en France métropolitaine, le plafond est de 19.255 euros pour une personne seule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: