Le « Crédit Trompe l’Oeil »…Vous connaissez ? (2ème partie)

Suite première partie…III) – Montage « gigogne » et « Prêt Trompe l’Oeil »

Je vous propose désormais de voir ce que donnerait, dans un même plan de financement, le cumul de cette technique « gigogne » désormais connue de prêts « emboîtés » courts (Taux moins élevés) dans un prêt « lisseur » plus long (Taux plus élevés) ET d’un « Prêt Trompe l’œil ».

Pour ce faire je suggère de vous reporter aux simulations N° 3 (matérialisée en bleu) et N° 4 (matérialisée en vert) du fichier Excel joint.

La simulation N° 3 résulte d’une optimisation de la simulation N°1 c’est-à-dire avec insertion d’un prêt court « emboîté » mais – à ce stade – sans y avoir intégré de « Prêt Trompe l’Oeil ».

Le plan de financement devient :

+ Prêt à Taux Zéro d’un montant 44.913 €
+ Prêt complémentaire court « emboîté » d’un montant de 66.901 € sur 143 mois au taux de 3,70% (***)
+ Prêt complémentaire long « lisseur » d’un montant de 68.186 € sur 238 mois au taux de 4% (***)

(***) Suivant la même hiérarchie des taux que ci-dessus.

=> Soit un total projet de 180.000 €

Entre la simulation N°1 (lissage simple) et la simulation N° 3 (Montage « gigogne ») les gains se chiffrent ainsi :

+ Coût du Crédit…………..Economie de 9.193,45 €
+ Coût du Crédit Corrigé…Economie de 10.788,38 €
+ Taux Effectif Global…….Gain de 0,2382%

La simulation N° 4 résulte d’une optimisation de la simulation N°1 c’est-à-dire avec insertion d’un prêt court « emboîté » mais – en plus – avec intégration d’un « prêt Trompe l’Oeil ».

Dit autrement, c’est la simulation N° 3 dans laquelle un prêt « Trompe l’Oeil » de 100 € sur 276 mois à 4,10% a été ajouté.

Le plan de financement devient ;

+ Prêt à Taux Zéro d’un montant 44.913 €
+ Prêt « Trompe l’Oeil » de 100 €
+ Prêt complémentaire court « emboîté » d’un montant de 70.399 € sur 144 mois au taux de 3,70% (***)
+ Prêt complémentaire long « lisseur » d’un montant de 64.588 € sur 232 mois au taux de 4% (***)

(***) Suivant la même hiérarchie des taux que ci-dessus.

=> Soit un total projet de 180.000 €

Entre la simulation N°1 (lissage simple) et la simulation N° 4 (Montage « gigogne » + Prêt « Trompe l’Oeil ») les gains se chiffrent ainsi :

+ Coût du Crédit………………Economie de…..10.554,13 €

=> Dont pour origine le prêt « gigogne »……..9.193,45 €
=> Et pour origine le « Prêt Trompe l’Oeil »…..1.360,68 €

+ Coût du Crédit Corrigé………..Economie de 14.184,32 €
+ Taux Effectif Global……………………..Gain de 0,3453%

IV) – Conséquences du « Crédit Trompe l’Oeil » sur la trésorerie des emprunteurs – Avantage – Inconvénients.

4.1) – Avantage
Il est aisé de comprendre que, pour l’emprunteur, l’avantage est la réduction des coûts du crédit (simple et corrigé) ainsi que du Taux Effectif Global de l’ensemble du plan de financement.

4.2) – Inconvénients

Le premier inconvénient possible serait un léger accroissement du coût des garanties, mais plus que compensé par les économies réalisées par ailleurs.

Le second serait plutôt de nature psychologique.
En effet, « laisser traîner », pendant quelques années, un prélèvement d’échéances de quelques dizaines d’euros sur le seul prêt à taux zéro pour, ensuite, voir cette même échéance PTZ multipliée par deux ou trois n’est peut-être pas du goût de tout le monde.

Mais, si l’on n’y prend pas garde cette technique pourrait générer un autre inconvénient.

Si l’on se réfère à la simulation N°4 (matérialisée en vert du fichier Excel joint) qui cumule les deux techniques et conduit à l’optimisation maximale, l’on peut remarquer que les échéances évoluent comme suit :

+ 231 mois à 1.000 €
+ 001 mois à 173,36 € (solde du complémentaire lisseur)
+ 044 mois à 112,18 € (suite différé PTZ)
+ 084 mois à 262,68 € (Seconde phase amortissement PTZ)

Par rapport à la simulation N°3 (matérialisée en bleu) – sans « Crédit Trompe l’Oeil » – qui se présente ainsi

+ 237 mois à 1.000 €
+ 001 mois à 469,98 € (solde du complémentaire lisseur)
+ 084 mois à 262,68 € (Seconde phase amortissement PTZ)

=> l’on voit bien que pendant 45 mois (des échéances N° 232 à N°276) les mensualités à payer vont diminuer très significativement pour ne reprendre leur niveau normal de 262,68 € qu’ensuite.

=> Il y aura donc « un trou dans les échéances »

Ceci peut s’avérer dangereux car l’emprunteur peut s’habituer à ces faibles échéances de quelques dizaines d’euros et oublier que, quelques années plus tard, ces mêmes échéances vont plus que doubler.

Aussi, dans une telle situation, il est indispensable que, dans son budget, l’emprunteur continue à prévoir les échéances comme si le « Crédit Trompe l’Oeil » n’existait pas.

Concrètement dans le cas présenté comme exemple il devrait :

+ Prévoir 1.000 € dans son budget de l’échéance N° 1 à N° 231 = paiement échéances à la banque

+ Prévoir au minimum 262,68 € de l’échéance N° 232 à N° 360 dont :

==> Echéance 232 = 173,36 € pour la banque et 89,32 € versés en provision sur un compte d’épargne.

==> Echéances N° 233 à N° 276 = 112,18 € pour la banque et 150,50 € versés en provision sur ce comte d’épargne.

==> Echéances N° 277 à N° 360 = 262,68 € versés à la banque pour soldes de tous prêts.

4.3) – Ensuite quelle est la meilleure option ?

Arrivé dans ce « trou dans les échéances » l’emprunteur aura alors deux options :

+ Soit qu’il place donc le différentiel de trésorerie entre l’échéance normale (= sans « Crédit Trompe l’œil) et l’échéance réelle résultant de l’intégration de ce « Crédit Trompe l’Oeil » et qu’il laisse la banque faire les appels déchéances suivant l’échéancier fourni.

+ Soit au contraire que, de temps à autre, il puise dans cette provision constituée sur son compte d’épargne pour procéder à des remboursements anticipés partiels de son prêt à taux zéro.

A ce stade il convient de faire quelques rappels :

1) – Le prêt à taux zéro ne génère pas d’intérêts mais il entraîne des primes d’assurance à payer.

2) – Un remboursement anticipé partiel est toujours possible à condition qu’il représente au moins 10% du capital initial (Article L.312-21 du code de la consommation).

3) – Sur un Prêt à Taux Zéro, aucune indemnité de remboursement anticipée ne peut être prélevée

Maintenant il convient de vérifier laquelle de ces deux options est la plus intéressante financièrement pur l’emprunteur concerné.

Toujours dans le fichier Excel joint, je vous suggère de vous reporter en bas de tableau, aux simulations N° 4 bis et N° 4 ter.

Pour rappel, le taux supposé servi sur les provisions épargnées est au taux moyen de 2%.
C’est ce même taux qui a été utilisé pour calculer le « Coût du Crédit Corrigé ».

Si l’on reprend les mêmes critères de comparaisons que ci-dessus l’on obtient :

=> Pour l’hypothèse 4 bis = Placement du différentiels entre les échéances « normales » et celles résultant du « Crédit Trompe l’œil » SANS remboursements anticipés partiels.

+ Coût du Crédit……………… 77.540,00 €
+ Coût du Crédit Corrigé….. 197.291,01 €
+ Taux Effectif Global…………….3,4412%

=> Pour l’hypothèse 4 ter = Placement du différentiels entre les échéances « normales » et celles résultant du « Crédit Trompe l’Oeil » ET AVEC remboursements anticipés partiels dès que la provision épargnée atteint 10% du montant initial du PTZ (Soit 4.492 € dans l’exemple traité).

+ Coût du Crédit……………… 77.073,75 €
+ Coût du Crédit Corrigé….. 198.454,70 €
+ Taux Effectif Global…………….3,4900%

Et là, en fonction du critère de comparaison choisi l’on rencontre un dilemme !

En effet, si l’on privilégie le « Coût du Crédit simple », c’est l’option 4 ter (épargne + remboursements anticipés) qui serait à retenir car :

=> 77.073,75 € est inférieur à 77.540,00 €.

Mais si l’on considère les critères plus élaborés que sont le « Coût du Crédit Corrigé » ou le Taux Effectif Global (T.E.G.), c’est au contraire l’option 4 bis qui serait à privilégier car :

=> 197.291,01 € est inférieur à 198.454,70 €
Et
=> 3,4412% est inférieur à 3,4900%

Ce résultat est logique et facile à comprendre.

En effet le TEG du Prêt à Taux Zéro – du fait du coût des primes d’assurances – ressort à 0,9361% (Cf calcul dans fichier Excel joint) alors que les différentiels d’échéances sont supposés versés sur un compte d’épargne rémunéré à 2%

Quel serait alors l’intérêt de procéder à des remboursements anticipés partiels d’un crédit qui ne coûte que 0,9361% avec des différentiels d’échéances rémunérés à 2% su un compte d’épargne ?

=> Ce qui démontre – une fois de plus – que le coût du crédit simple est le plus mauvais des critères de comparaisons parmi les trois utilisés ci-dessus.

Bien entendu, ces résultats ne sont fiables que dans la mesure ou le taux de rémunération de l’épargne est correctement estimé.

Si le taux réellement servi sur l’épargne se réduisait significativement au fil du temps, l’emprunteur pourrait toujours modifier sa façon de faire et alors pratiquer des remboursements anticipés partiels.

Voir suite troisième partie…

Attached files

Subtilité_Différé_Ptz_cBanque.zip (198.3 KB)

2 pensées sur “Le « Crédit Trompe l’Oeil »…Vous connaissez ? (2ème partie)”

  1. ATD – les établissements bancaires sont-ils obligés d’informer leur client d’un ATD?
    Pourriez-vous s’il vous m’indiquer une loi, un décret, un article etc. qui dit que l’établissement bancaire est tenu d’informer son client d’un ATD?
    En effet, suite à un déménagement mon adresse a changé. Je l’ai signalé aux services des impôts, vers le début de novembre 2010. Mais je n’ai pas reçu l’avis de taxe d’habitation à ma nouvelle adresse. En juin une de mes banques (CA Ile de France) m’a averti qu’elle a reçu un ATD pour la taxe d’habitation. J’ai tout de suite pris contact avec les services des impôts, ai acquitté la somme exigée sans la majoration que les services des impôts on parfaitement accepté. Quelques jours plus tard j’ai vu sur un autre compte bancaire (ouvert auprès de la poste) le prélèvement de 68,- Euros imputé en frais spécifique pour la gestion de l’ATD. Or, je n’ai pas été informée par la Banque Postale de l’existance d’un ATD. Pourriez-vous me donner une idée à ce sujet? Merci

  2. Bonjour,

    Votre question n’a rien à voir avec le sujet traité; elle est complètement hors sujet.

    Je vous suggère de la poser sur le forum.

    Merci aux administrateurs de supprimer ce commentaire de ce billet.

    Cordialement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: