Livret A : baisse ou pas du taux, il rémunère mieux que d’autres livrets

Dans cette époque « noire » pour les taux des livrets, quelle que soit la décision concernant le taux de rémunération du Livret A, ce produit de placement offre toujours une rémunération, nette d’impôts, intéressante. Et même si une baisse était annoncée, il tient toujours tête.

Livret avec des billets de 50 euros et des pièces
© philippe Devanne – Fotolia.com

La mi-juillet sonne. La fête nationale, les feux d’artifice et … l’annonce par la Banque de France sur l’évolution du taux du Livret A applicable au 1er août prochain. Aujourd’hui, mercredi 13 juillet, l’indice des prix définitif à la consommation de juin (0,20% sur un an) a été annoncé. Majoré de 0,25 point et arrondi au quart de point le plus proche, il permet de déterminer le taux de ce livret (1). Mais il faudra patienter. Ce n’est que dans le courant de la semaine prochaine que le sort du Livret A sera connu.

Aujourd’hui, nous vivons une époque où les taux sont devenus si bas que les produits, pour la plupart, sont rémunérés en dessous de 1%. Dans cette histoire, le Livret A n’est pas en reste, toutefois il tire son épingle du jeu avec un taux net de 0,75% depuis le 1er août 2015. Même si depuis le début de l’année, les spécialistes appellent à une baisse du taux à 0,50%, que le taux soit maintenu à 0,75% ou abaissé, le Livret A est et restera un placement intéressant.

Ce qui m’attache le plus (et vous aussi j’imagine) au Livret A c’est qu’il soit un livret défiscalisé, c’est-à-dire que les intérêts générés ne soient soumis ni à l’impôt ni aux prélèvements sociaux. Une aubaine qui fait son succès à travers les décennies. D’autant plus que ce taux à 0,75% net (ou à 0,50% net) dépasse le taux brut de nombreux livrets bancaires distribués en France.

Prenons un exemple : actuellement, une personne célibataire, qui déclare un revenu imposable compris entre 9.700 et 26.791 euros (ou le double pour un couple), se retrouve avec un taux marginal d’imposition (TMI) de 14%. Voici les taux de plusieurs livrets du marché, en brut et en net :

Livrets Taux de base au 1er juillet 2016 Taux net (après application du coefficient)
Livret A (si taux maintenu) 0,75% net
Livret A (si taux en baisse au 1er août 2016) 0,50% net
Livret d’épargne Monabanq 0,75% brut 0,53%
CSL de Boursorama Banque 0,50% brut 0,36%
Compte Epargne de BNP Paribas 0,20% brut 0,14%
CSL du Crédit Agricole 0,15% brut 0,11%

Même en prenant le Livret Hello bank avec un taux brut de base à 1%, le taux net ressort à 0,71%. Il ne peut devenir plus intéressant qu’à la condition que le Livret A passe à 0,50%. Mais ceci n’est que théorique. Si le Livret A baisse effectivement à 0,50% à compter du 1er août 2016, les livrets risquent eux aussi de suivre le mouvement et donc de baisser leur taux.

Néanmoins, face à ces taux de base en berne, il est toujours possible de battre le Livret A, même après prise en compte de la fiscalité, grâce aux « super livrets  » régulièrement en promotion avec des taux bonifiés (mais seulement pendant 2 ou 3 mois) voire avec des éventuelles primes de bienvenue.

(1) La formule de calcul fait soit appel à l’inflation, soit à des taux interbancaires (Euribor et Eonia) mais ces derniers sont eux aussi à des niveaux très bas. Pour plus de détails : la détermination des taux des livrets réglementés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: