assurance vie ,participation aux bénéfices différée

sur le forum nous est souvent posée la question suivante : » je viens de vendre ma RP , ou d’hériter d’une belle somme , où placer cet argent dans l’attente d’un réemploi dans une durée de 3 mois à 2ans ? »
cette question se trouve confrontée à 2 problématiques :

premièrement la baisse inexorable des rendements des placements d’épargne court terme . Je ne parle pas du livret A dont le rendement , bien que défiscalisé , frise le ridicule .
du coté des placements fiscalisés les CAT dont les taux d’intérêt, fixés par rapport aux taux monétaires Euribor ou Eonia, sont également très bas ; quand aux livrets d’épargne fiscalisés , en dehors de quelques périodes à taux promotionnels , ils ne proposent que des taux compris entre 1.3 et 1.5% .
ces taux sont certes meilleurs que le livret A mais ils présentent l’inconvénient d’être fiscalisés .

ce qui nous amène à la seconde problématique :la fiscalité . hormis quelques chanceux ( ?)la fiscalité touche à présent TOUS les revenus du capital en fonction du TMI de chacun en sus des cotisations sociales .
de sorte que si vous etes en TMI 30 vous allez payer 30+ 15.5 soit 45.5 % sur les intérêts perçus ce qui ramène la taux au niveau du livret A .

la solution la plus souvent proposée est donc d’abonder une AV de plus de 8 ans afin de pouvoir faire des rachats partiels . en effet , les intérêts tirés d’un rachat partiel sont intégrés dans le revenu imposable après abattement de 4.600 € (ou 9.200 € pour un couple).
mais tout le monde , hélas , ne dispose pas forcément d’une AV de plus de huit ans d’age .

une solution intéressante dans ce cas , semble donc etre la souscription d’une AV avec participation aux bénéfices différée .
dans ce cas , le souscripteur renonce à percevoir sa rémunération annuelle . celle ci sera alors mise en réserve par l’assureur qui ne la créditera qu’à l’issue de la période de différé prévue . naturellement , et on comprend alors tout l’intérêt du système cette période de différé sera de ….8ans ( période permettant d’obtenir la fiscalité la plus avantageuse ).
ainsi si durant la période de différé , vous faites des rachats partiels , ceux ci ne vont concerner que du capital . étant donné que le capital n’est pas concerné par l’imposition , le fait de ne retirer que du capital entraine une imposition nulle .

ainsi donc pour les contribuables fortement imposés , ne disposant pas d’une AV de plus de huit ans et disposant de manière momentanée d’un fort capital l’assurance vie avec participation aux bénéfices différée me parait etre la solution la plus intéressante

Auteur : buffetophile

ma vie en interview:
http://agregfinance.blogspot.fr/2011/05/interview-du-professeur-ergebel.html

3 réflexions sur « assurance vie ,participation aux bénéfices différée »

  1. Bonjour,

    C’est en effet une solution intéressante !
    Reste à savoir maintenant si on y gagne réellement ? Le capital investi diminuant à chaque rachat partiel, les gains (même cumulés diminueront aussi).

    Dans tous les cas, même en prenant différents autres éléments en compte, cette pratique, si elle est autorisée, reste intéressante.

    Merci pour cet article enrichissant.
    Au plaisir de vous lire,

    Edouard |

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:wink: :twisted: :roll: :oops: :lol: :idea: :evil: :cry: :biggrin: :arrow: :?: :-| :-x :-o :-P :-D :-? :) :( :!: 8-O 8)