Quand le CIC se moque d’Orange Bank

Tout le monde, ou presque, connaît la saga publicitaire de « la banque d’en face ». Dans son dernier spot, le CIC se délocalise dans une agence Télécom. Un clin d’œil à l’arrivée d’Orange Bank !

Dans ce dernier opus, une jeune femme discute avec un vendeur dans un magasin de téléphonie mobile. Tout au long de l’échange avec le vendeur, celui-ci essaie, tant bien que mal, de l’aiguiller vers le corner « banque » du magasin alors qu’elle recherche simplement différents accessoires pour son téléphone, ne le laissant à peine finir ses phrases. Le vendeur réussit finalement à lui proposer son coin « banque », mais elle lui répond tout en rigolant « non ça c’est bon, j’en ai déjà une ! » en montrant le CIC de l’autre côté de la rue. Le spot se termine, comme à son habitude, par un slogan publicitaire : « Compte CIC Mobile, un compte, une carte, un forfait mobile et surtout 8.000 conseillers ».

Le lieu choisi, une boutique télécom avec un corner banque ressemble étrangement à Orange Bank. Sa maison-mère, l’un des principaux acteurs de la téléphonie en France, vient tout juste de se lancer dans le monde bancaire avec « Orange Bank » en proposant un compte avec une carte bancaire gratuite.

L’arrivée de cette nouvelle néobanque provoque de nombreuses réactions et incite les acteurs en place à de nouvelles offres. A travers cette publicité, le CIC se moque, presqu’ouvertement, d’Orange Bank, en prétendant, de manière paradoxale, que les gens seraient prêts à prendre leur forfait téléphonique dans une banque mais pas l’inverse ! A noter que le CIC commercialise des forfaits de téléphonie mobile depuis plusieurs années, déjà. L’établissement, et c’est tout l’objet de cet épisode publicitaire, vient également de lancer son offre « Compte CIC mobile », alliant un compte bancaire, une carte, des services à distance et forfait de téléphonie mobile, pour 20 euros par mois.

Autre banque traditionnelle mais autre choix. Le Crédit Agricole, lui, va lancer prochainement l’offre Eko. Pour 2 euros par mois, elle comprendra une carte bancaire internationale, les frais de tenue de compte, des alertes sms, la possibilité d’effectuer des virements ou de mettre en place des prélèvements. La banque annonce également l’impossibilité pour le client d’être à découvert. Le directeur général de Crédit Agricole SA, Philippe Brassac, confirme d’ailleurs que l’offre Eko « a été présentée comme une réaction aux nouveaux entrants ».

Les banques bougent. Mais quelle banque aura l’idée du siècle pour notre compte bancaire ? Vous savez, cette petite idée qui devient indispensable, et dont on se demande, plus tard, pourquoi cela n’avait pas été fait avant ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: