Les Français finissent 2012 avec le moral… et nous vous souhaitons une belle année 2013 !

En période de fêtes, les Français gardent le moral

Je ne sais pas si c’est dû à une saturation de chocolats, de foie gras ou de cadeaux mais, en cette période de fêtes, nous avons tendance à voir le verre à moitié plein (à moins que ça ne soit grâce aux bulles ?) et à garder espoir. Prenez par exemple la dernière étude de l’Insee sur la confiance des ménages. En décembre, pour la première fois depuis sept mois, la confiance des ménages se redresse, les Français pensent que leur situation financière va s’améliorer et espèrent épargner davantage qu’en novembre. Ça, c’est pour le verre à moitié plein. Mais comme nous n’avons eu le droit pour l’instant qu’à un seul réveillon, et que notre jauge de saturation de bonnes victuailles n’a pas encore atteint le rouge, nous restons dubitatifs sur certains points : toujours selon l’Insee, les ménages redoutent tout de même une augmentation du chômage. Et ce ne sont pas les derniers chiffres communiqués par le ministère du Travail qui vont les contredire : en novembre, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A a continué d’augmenter pour le 19e mois consécutif. En France métropolitaine, on compte aujourd’hui 3.132.600 demandeurs d’emploi, soit une augmentation de 10,8% sur un an. Les Echos ne manquent pas de préciser qu’un « nouveau seuil symbolique s’approche à grand pas » : celui du demi-million de jeunes chômeurs.

Gavage en vue pour le Livret A

L’année 2013 commencera avec une bonne nouvelle pour les Français friands d’épargne réglementée. Le plafond du Livret A va une nouvelle fois être relevé pour atteindre au 1er janvier les 22.950 euros. Le décret annonçant le relèvement du plafond a été publié ce mercredi, ce qui n’est pas du goût de la Fédération bancaire française. La FBF dénonce « une nouvelle hausse qui profitera aux ménages les plus aisés, comme le premier relèvement intervenu il y a trois mois ». En octobre, 7,35 milliards d’euros avaient été déposés sur le Livret A par les épargnants après le premier relèvement du plafond.

L’après-noël… sur le net

C’est ce qu’on appelle dans le jargon des médias, un marronnier. Un sujet qui revient chaque année à la même époque… mais sur lequel on écrit quand même ! Et Le Nouvel Observateur a traité cette semaine son petit marronnier d’après-Noël : la revente des cadeaux sur internet. 2012 n’échappe pas à la tendance amorcée il y a déjà quelques années, une pratique « renforcée avec la crise » selon l’hebdomadaire. Les sites de vente en ligne regorgent en ce moment de ces cadeaux d’occasion, essentiellement des livres, CD, DVD et jeux vidéo. Revendre ses cadeaux de Noël sur internet reste une pratique choquante pour 48% des Français.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: