Comment calculer les intérêts de votre livret par quinzaine ?

© Ljupco Smokovski - Fotolia.com
© Ljupco Smokovski – Fotolia.com

Si peu de particuliers « s’amusent » à recalculer les intérêts de leurs livrets A, LDD et autres livrets, cela n’est pas aussi compliqué que cela en a l’air. Même si les petites lignes des offres sur les livrets ou des conditions générales peuvent semer le doute. Explications.

Date d’opération ou date de valeur ?

La règle sur tous les livrets par quinzaine est simple : à partir de la date de réalisation d’un versement ou d’un retrait, on calcule une date de valeur, c’est-à-dire une date à partir de laquelle le montant d’une opération est ajouté ou retiré du solde pour permettre le calcul des intérêts.
Ainsi,

  • un versement réalisé entre le 1er et le 15 porte intérêt à partir du 16, un versement réalisé le 16 ou après porte intérêt à compter du 1er du mois suivant,
  • un retrait réalisé entre le 1er et le 15 arrête de porter intérêt à compter du 1er du mois, un retrait réalisé le 16 ou après est comptabilisé dès le 16 du mois.

Chaque mois comprend donc deux quinzaines (la première du 1 au 15 et la seconde du 16 au dernier jour du mois) et une année 24 quinzaines.

Une fois cette règle des quinzaines définie, comment peut-on calculer simplement les intérêts ?
Pour chaque quinzaine, la formule est : intérêts = solde du livret durant la quinzaine x taux x 1/24.

Pour les livrets actuellement en promotion, vous pouvez également utiliser la calculatrice de cBanque qui permet de simuler un placement.

Intérêts anticipés et intérêts rétrogrades, quèsaco ?

Pourquoi, dans ce cas, certaines banques parlent d’intérêts anticipés et d’intérêts rétrogrades ?

Tout simplement parce que les banques ne calculent pas le montant des intérêts acquis chaque quinzaine mais pratiquent une méthode annualisée.

Si elles utilisent la définition des dates de valeurs vue ci-dessus, les établissement bancaires calculent des intérêts de la date définie à la fin de l’année, soit créditeurs (ou anticipés) pour un versement, soit débiteurs (ou rétrogrades) pour un retrait.

Plus concrètement :

  • si vous faites un versement le 3 février de 1.000 euros sur un livret à 1%, la banque va calculer les intérêts créditeurs de cette somme pendant 21 quinzaines (du 16 février au 31 décembre) soit 8,75 euros.
  • vous effectuez ensuite un retrait le 5 juillet de 500 euros, qui engendre des intérêts débiteurs sur ces 500 euros pendant 12 quinzaines (du 1er juillet au 31 décembre) soit 2,50 euros.
  • si un changement de taux intervient le 1er août avec un nouveau taux à 0,50%, elle calculera une différence d’intérêt sur les 10 quinzaines restantes de l’année soit des intérêts rétrogrades de 1,04 euros.

Si aucune autre opération n’est intervenue, les intérêts acquis au 31 décembre seront de 5,21 euros.

Avec la formule de calcul présentée dans le 1er paragraphe, on obtient le même montant d’intérêts (même s’il existe une légère différence du fait des arrondis).

D’autres subtilités existent, notamment les livrets par quinzaine en nombre de jours réels. Voir l’explication du calcul des intérêts par quinzaine, en nombre de jours réels ou au jour le jour sur cBanque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: