Comment battre le livret A à 0,75% avec un livret bancaire ?

C’est au Journal officiel de ce matin ! Le taux du Livret A descend à 0,75% à compter du 1er août 2015 et celui du Lep à 1,25% ! Avec des taux toujours plus bas, est il encore possible de battre les livrets réglementés avec des livrets à taux boosté ?

© Unclesam - Fotolia.com
© Unclesam – Fotolia.com

Une des grandes différences entre les livrets réglementés et les livrets bancaires réside dans leur fiscalité. Là où les intérêts d’un livret A, d’un LDD ou d’un Lep sont nets de cotisations fiscales et sociales, ceux des livrets bancaires sont annoncés bruts. Il faut, pour les comparer, déduire les cotisations fiscales et sociales. Pour les cotisations sociales, le taux étant le même pour tous les épargnants, c’est relativement simple : il suffit de déduire 15,5% (à noter que la CSG est déductible à hauteur de 5,1%). A l’inverse, pour calculer l’impact fiscal, il faut distinguer les différents TMI (taux marginal d’imposition). Pour s’y retrouver, voici les minimas de taux à respecter pour battre le Livret A/LDD ou le LEP :

Livret A / LDD LEP
TMI à 0% 0,89% 1,48%
TMI à 14% 1,05% 1,76%
TMI à 30% 1,34% 2,23%
TMI à 41% 1,65% 2,74%
TMI à 45% 1,79% 2,99%
NB : Depuis le 1er janvier 2014, seuls les foyers fiscaux dont le TMI est inférieur ou égal à 14% sont éligibles au LEP. Cependant, les contribuables qui en détenaient un au 1er janvier 2014 peuvent le conserver jusqu’au 31 décembre 2017 et ce quelque soit leur TMI.

 

Les foyers fiscaux percevant moins de 2.000 euros de produits de placement à revenu fixe ont la possibilité d’opter pour un acompte libératoire au taux de 24% lors de leur déclaration de revenus. Ils perdent toutefois le bénéfice de la CSG déductible. Dans ce cas, le taux du livret doit être supérieur à 1,24% pour surpasser le livret A et à 2,07% pour le Lep.

Livrets à taux boosté : plus intéressants que le livret A … la plupart du temps

Première bonne nouvelle : Bforbank, Hello Bank et ING Direct proposent aujourd’hui des taux boostés qui permettent de battre le livret A, même après prise en compte de la fiscalité. Exemple avec le livret Bforbank et son offre de bienvenue en vigueur jusqu’au 31 août 2015 : les épargnants bénéficient d’un taux de 3,30% pendant 3 mois et de 50 euros à l’ouverture. La prime permet même de compenser largement la ou les quinzaines perdues pour le transfert de son épargne voire son retour sur le livret réglementé (ou sur un autre livret).

Deuxième bonne nouvelle : certains livrets, comme le Livret Distingo, affichent un taux de base de 1,50%. Ces livrets au meilleur taux permettent aux foyers dont le TMI est inférieur ou égal à 30% (ou à ceux qui optent pour l’acompte libératoire), de gagner plus d’intérêts que ce que leur rapportera le livret A. Autre avantage : alors que le livret A est plafonné à 22.950 euros, le livret proposé par PSA Banque autorise jusqu’au 10 millions d’euros de dépôts. Seul inconvénient, le taux pourra être revu à tout moment à la baisse (ou à la hausse).

Dernière solution : opter pour l’offre en cours sur le Compte épargne Cetelem et ainsi se garantir un taux de 2,10% pendant 12 mois sur le premier versement (dans la limite de 53.000 euros) mais aussi sur les 11 versements mensuels ultérieurs (dans la limite de 2.000 euros par versement). Cette offre est annoncée jusqu’au 15 septembre 2015 aux personnes qui ouvrent pour la première fois ce compte sur livret.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: